LA ROUE DE LA VIE TIBETAINE ET LES 12 LIENS/NIDANAS
Ou comment le bouddha a trouvé l'éveil?

Le Zodiaque peut être rapproché de la Roue de la vie, et les 12 Signes des 12 liens interdépendants. Au 5ème siècle, le Bouddha historique Shakyamouni rentra dans une longue méditation afin de découvrir les causes de la souffrance. Notons que cette période est également importante car de grands initiés y sont nés ou y ont vécu, de Lao Tseu et Confucius, de Platon et Socrate. Les causes de la souffrance furent exprimées, puis dessinées plus tard en 12 liens appelés Nidanas. Pourquoi cette recherche? L'histoire dit que le jeune prince Siddhartha un jour en voulant sortir de son palais doré fut confronté à l'accouchement d'une femme et d'un enfant qui pleurait en naissant, une personne qui était très malade, une autre qui était vieille et très diminuée, et enfin une personne qui mourrait. Face à toute cette souffrance humaine, le Bouddha est parti du constat qu'il avait fait lors de sa premire sortie hors de son palais et s'est posé la question suivante:

1- Qu'est ce qui cause la souffrance d'un être et qui se traduit par la douleur, la maladie, la vieillesse et la mort? Ou encore, qu'est ce qui doit exister comme condition afin que la douleur, la maladie, la vieillesse et la mort existent? Nous sommes dans le 12ème lien et le signe des Poissons.

2- C'est la naissance, le fait d'être né, d'avoir une existence qui cause tout cela. Sans être né, on ne peut pas mourir. Nous sommes dans le 11ème lien et le signe du Verseau. Qu'est ce qui doit exister afin que la naissance se produise? Notons que la naissance est plus large que le fait d'accoucher et de sortir du ventre. C'est aussi la naissance d'une idée, d'une action, une parole.

3- C'est le devenir, la volonté d'exister à nouveau qui cause la naissance. Si nous prenons par exemple, un objet que nous désirons (8me lien), c'est par le fait de mettre une volonté à l'obtenir, à le saisir (9ème lien) et à lui donner un devenir en le projetant dans le temps (10ème lien) qui va lui donner naissance (11ème lien), réalisation et finalité (12ème lien). Nous sommes dans le 10ème lien et le signe du Capricorne. Qu'est ce qui doit exister pour qu'il y ait un devenir?

4- C'est l'action de saisir, d'attirer à soi, de prendre à partir d'un désir (8ème lien). Nous nous approprions les choses, les êtres, les situations. Nous sommes dans le 9ème lien et le signe du Sagittaire. La relation entre 8ème et 9ème lien est très étroite. Notons que rien que le fait de porter l'attention sur quelque chose nous entraîne dans la saisie. Nous imprimons l'image l'intérieur de nous. Elle est prise. Qu'est ce qui doit exister pour qu'il y ait une saisie, une préhension ?

5- Il faut qu'il y ait un désir, une soif, une convoitise. Dans la roue, c'est traduit par l'image d'un homme qui boit de l'alcool. Cela produit une dépendance. Qui a bu, boira. Nous sommes dans le 8ème lien et le signe du Scorpion. Qu'est ce qui doit exister pour qu'il y ait une convoitise et que le désir se produise ?

6- Il faut qu'il y ait une sensation, un sentiment, un feeling, un ressenti. Il faut que nous éprouvions de la beauté ou laideur, du plaisir ou déplaisir, que ce soit une sensation agréable ou désagréable pour que cela engendre un désir d'attraction ou de répulsion. Nous sommes dans le 7ème lien et le signe de la Balance. Qu'est ce qui doit exister pour qu'il y ait une sensation?

7- Il faut qu'il y ait un contact qui s'établisse à partir des 5 sens (le 5ème lien): la rencontre à l'intérieur de notre corps des objets extérieurs captés par nos organes sensoriels et de nos objets intérieurs. Nous rentrons ici dans les six derniers liens (ou les 6 premiers dans le sens du zodiaque) qui vont marquer notre formation intérieure.

8- Il faut qu'il y ait les 6 sens pour avoir une sensation. Nous avons 6 sens: les 5 sens externes (vue, ouïe, odorat, goût, toucher) et le 6ème sens interne (le mental). Nous sommes dans le 5ème lien et le signe du Lion. Qu'est ce qui doit exister pour que les 6 sens existent?

9- Il faut qu'il y ait une forme (le corps) et un nom (la faculté mentale de conceptualiser) pour que les 6 sens puissent avoir une demeure, un support et une existence. Nous sommes dans le 4ème lien et le signe du Cancer. NB: Si nous reprenons le processus en remontant au début: à partir de la forme/corps se créent les sens. A partir des sens, il faut un contact qui réunisse les informations décryptées par les sens. A partir du contact, une sensation/ressenti naît. A travers ce ressenti agréable, désagréable ou neutre, il va y avoir un désir. De ce désir, il va naître une saisie, une appropriation, une préhension pour lui donner une existence, un devenir dans le temps. A partir de ce moment, le désir va se développer au lien extérieur, vivre et mourir. Qu'est ce qui doit exister pour que la forme et le nom existent?

10- Il faut qu'il y ait une conscience/connaissance de l'existence de cette forme(corps) et de ce nom(le mental), c'est à dire un mécanisme de reconnaissance en nous qui s'identifie. Nous sommes dans le 3ème lien et le signe des Gémeaux. Qu'est ce qui doit exister pour que cette Conscience/Connaissance existe?

11- Il faut qu'il y ait des formations mentales, des samskaras ou si vous préférez un réservoir de germes. Ce sont ces objets qui sont transportés sur le courant de conscience, auxquels nous allons nous identifier puis qui vont prendre le nom de connaissance. Dès ce moment, nous sommes dans les Gémeaux/Jumeaux, c'est à dire sparés de l'unité. Il nous faut alors une forme pour nous réunir à nouveau. Il faut bien des choses avec lesquelles s'identifier pour pouvoir exister en temps qu'être unique. Ce sont les connaissances qui nous divisent et qui nous éloignent de la conscience primordiale. Nous sommes dans le 2ème lien et le signe du Taureau. Qu'est ce qui doit exister pour que ces formations mentales existent, pour que nous puissions créer ces formations mentales?

12- Il faut l'existence d'un moi, je qui existe de faon indépendante du corps et de l'esprit. Dès l'instant ou les racines existent, Il y a l'établissement d'un Moi comme une réalité solide d'ou l'ignorance/la non-vision/l'aveuglement, la croyance en ce moi solide, à cette identité personnelle. Et ce "moi, je" s'identifie immédiatement à ses formations mentales et croient qu'il n'y a rien d'autres. D'ou l'ignorance de notre véritable condition. Nous sommes dans le 1er lien et le signe du Bélier.